Master Class du 2 février 2012 avec Jean-Christophe Bailly

3 décembre 2011 §0 commentaire

 

Lycée Henri Martin

L’hypokhâgne du Lycée Henri-Martin a reçu en master class, avec le soutien du Collège, Jean-Christophe Bailly. Ecrivain, dramaturge, historien de l’art, J.-C. Bailly trace sa voie entre vérité et fiction, en considérant les mots non comme des concepts fixes, mais comme les signes qui répondent aux intuitions et aux appels du monde dans une phrase singulière, discontinue, toujours ouverte. Refusant les champs constitués ainsi que toute forme de monumentalité, il entend éveiller le sens dormant dans les détails inaperçus ou presque oubliés des œuvres et des paysages. Les étudiants ont abordé différents ouvrages de leur invité (Le Propre du langage, L’Apostrophe muette, L’Instant et son ombre, Le Versant animal, Le Dépaysement) ; celui-ci leur a répondu en engageant le dialogue sur sa manière de traverser le champ philosophique, si proche de sa manière de traverser la France, et de passer et repasser en certains lieux : « Ce qui pourrait, outre le hasard, justifier la place de Saint-Quentin, ce serait donc cette tonalité du Nord dont je sais que je voulais traiter… » (Le Dépaysement, Seuil, Prix Décembre 2011).

Une autre page donne des détails sur la présentation et le déroulement de la master class

Lycée Henri Martin (salle Jamet), 1, rue Gabriel Girodon, 2010 Saint-Quentin. Le 2 février 2012 de 14h30 à 17h30.

Presse et Galerie

Courrier Picard, article rédigé par le correspondant local du journal

Article rédigé pour le site, Charlène Berche et Héloïse Montagne (HK 2011-2012)

Jean-Christophe Bailly, invité de la « master class » de philosophie.

 

Les étudiants de la classe de lettres supérieures du lycée Henri-Martin (Saint-Quentin) ont rencontré ce jeudi 2 février l’écrivain Jean-Christophe Bailly au cours de la « master class » (classe de maître) de philosophie organisée annuellement. Enseignant l’histoire du paysage à l’Ecole nationale supérieure de la nature et du paysage de Blois, Jean-Christophe Bailly est connu pour son œuvre théâtrale ainsi que pour s’être intéressé aux diverses formes d’art, en particulier la peinture et la photographie. Il a la particularité de se situer toujours entre la philosophie et la littérature. Une préparation de plusieurs semaines a permis aux étudiants de présenter des exposés collectifs rendant compte du parcours de l’auteur. La question du langage, celle des images, le thème de la présence des animaux autour de nous, ont été abordés. Il a également été question de son dernier ouvrage, Le Dépaysement (prix décembre) qui nous fait voyager en France avec l’auteur, lequel tente de cerner à partir de certains lieux, dont Saint-Quentin, le sens actuel de notre territoire. Les réponses de Jean-Christophe Bailly, son travail avec les étudiants, ont permis de donner une vision concrète et vivante de la philosophie, la rendant ainsi plus abordable.

Le public de 120 personnes composé de professeurs, d’étudiants, des élèves de deux classes de Terminale (Lycées Henri-Martin et La Ramée) ainsi que d’une classe de Première suivant l’événement par visioconférence, ont été enchantés de cet échange dynamique, espérant le renouvellement d’une future « masterclass » l’an prochain.

 

Photos, Louise Le Goff ((HK 2011-2012)

 

 

 

 

 

 

 

Tagged ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>