Protégé : Corrigés des dissertations de l’année LS

10 avril 2019 § Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

La métaphysique – révisions

30 mars 2019 § 0 comments

Aux khâgneux: le module de révision, corrigés de l’année compris, est en ligne, cliquer ici

A Séoul le 31 janvier

18 janvier 2019 § 0 comments

PALI, PALI : LA SOCIÉTÉ CONTEMPORAINE VA-T-ELLE TROP VITE?

Initiée en 2016, lors d’une soirée exceptionnelle réunissant à Paris de grandes voix françaises et internationales conviées à dialoguer autour des grands enjeux de notre temps, la Nuit des Idées s’est très vite imposée sur l’agenda français et international: chaque année, le dernier jeudi du mois de janvier, l’Institut français invite tous les lieux de culture et de savoir, en France et sur les cinq continents, à célébrer ensemble la libre circulation des idées et des savoirs en proposant, le même soir, conférences, rencontres, forums et tables rondes, mais aussi projections, performances artistiques… autour d’un thème commun, que chaque lieu décline à sa façon.

L’édition 2019, intitulée « Face au Présent« , a invité l’Institut français de Séoul, en partenariat avec le Musée d’Art Moderne de l’Université nationale de Séoul (SNUMoa) à interroger notre perception du temps et de ses transformations.

Intitulée « Pali, pali: la société contemporaine va-t-elle trop vite? », cette deuxième édition séoulite de la Nuit des Idées réunira penseurs et artistes français et coréens dans une atmosphère de fête et de débat.

Interprétation simultanée français-coréen.

Inscriptions obligatoires.

DATE

Le jeudi 31 janvier, de 19h à 23h

CONTACT

livredebat@institutfrancais-seoul.com

info@snumoa.org

(02) 880-9504

19H-20H : DÉBAT « A QUELLE VITESSE VOULONS-NOUS VIVRE? »

Tous les signaux semblent indiquer que nous vivons actuellement une crise du temps : rythme infernaux, dictature de l’instant, surabondance des informations, démultiplication des activités et des possibles. Nous manquons tous de temps et avons  l’impression de courir sans cesse après celui ci. Cette crise du temps est-elle nouvelle ou a-t-elle accompagné chacune des révolutions industrielles ? Revêt-elle des dimensions particulières en Corée ? Quel est la spécificité de notre rapport moderne au temps, et varie-t-il selon les contextes culturels ?

Le débat sera modéré par Sébastien Falletti, journaliste pour Le Figaro et Le Point et auteur de plusieurs livres sur la Corée.

Intervenants

Jérôme Lèbre

Formé à l’École normale supérieure, il enseigne la philosophie en classes préparatoires au lycée Hélène-Boucher, à Paris; il est membre du laboratoire Erraphis (Toulouse) et directeur de programme au Collège international de philosophie. Il a publié une dizaine d’ouvrages dont Vitesses (Hermann, 2011) et récemment Éloge de l’immobilité (Desclée De Brouwer, 2018).

Jae-Hyung Joo

Jae-Hyung Joo est spécialiste de la philosophie de Henri Bergson et de la philosophie française contemporaine et enseigne la philosophie dans plusieures universités coréennes (Dankook Université, Séoul Univeristé Nationale, Yonsei Université). Il a obtenu son doctorat en philosophie à l’Ecole normale supérieure de Paris.

 Jiyoung Lee

Jiyoung Lee est professeure à l’université de Sejong. Elle a obtenu un premier doctorat en philosophie à la SNU et deuxième sur l’esthétique du cinéma à l’Université d’Oxford. Sa spécialité est la philosophie du film de Gilles Deleuze et le temps dans les médias. Elle a publié en 2018: La révolution artistique de BTS:  quand BTS  rencontre Deleuze. 

20H – 20H30 : « ONE MINUTE » (PROJECTION) & « HOLD UP ONE MINUTE » (PERFORMANCE PARTICIPATIVE)

Depuis 2012, l’artiste Sabaï Anouk Ramedhan-Levi explore notre perception des unités de mesure universelles grâce au projet “Measure for Measure” décliné en trois volets: One Meter, One Gram et One Minute. Elle présentera le fruit de son travail à Séoul avec la projection de son film “One Minute” puis proposera au public de se livrer à une performance collective « Hold-up One Minute ».

Sabaï Anouk Ramedhan-Lévi

Sabaï Anouk Ramedhan-Lévi est une artiste italo-indonésienne installée à Paris. Depuis 2012, elle explore les frontières entre l’art et la science, entre le subjectif et l’objectif. Son projet participatif « Measure for Measure » vise à mesurer l’écart entre des unités de mesure universelles et leur représentation individuelle.

« Donnez-moi une minute… » La sociabilité humaine repose sur ses compréhensions imprécises mais pourtant très performantes au quotidien. La performance participative « One Minute » s’intéresse au temps vécu, subjectif et à sa variabilité en fonction de paramètres tels que l’âge, le sexe, le contexte culturel. Ces variations retracent la complexité des individus et des interactions.

Le film « One Minute » qui sera présenté lors de la Nuit des Idées aura été tourné à partir des relevés de minutes individuels collectés lors d’une journée de tournage organisé au SNUMoA le 29 janvier 2019.

Pour participer à cette oeuvre vidéo, rendez-vous sur la page de l’évènement!

20H30 – 21H30 : LE TEMPS, UN OUTIL POLITIQUE ?

Les enjeux du rapport à la temporalité ne sont pas qu’individuel, ils sont également collectifs. Les temps sociaux (temps de travail, temps de transport, temps familial, temps personnel) correspondent aux grands blocs de temps qu’une société se donne pour désigner, rythmer et coordonner les activités sociales auxquelles elle accorde une importance particulière. De nombreux travaux indiquent une difficulté croissante pour tous les individus à articuler ces différents temps sociaux et à en maîtriser la structure: en cause un sentiment d’accélération et son caractère aliénant qui conduit à confronter chacun à la dictature de l’urgence.

Comment les municipalités peuvent-elles influencer l’organisation sociale du temps et permettre une meilleure articulation des temps vécus ?

Le débat sera modéré par Yun-suh Young, journaliste.

Intervenants

Katja Krüger

Katja Krüger est adjointe à la Maire de Rennes déléguée à la petite enfance et aux temps des villes. La ville de Rennes est l’un des premiers territoires français à avoir mis en place un Bureau des Temps dès 2002 à l’heure où les politiques temporelles commençaient tout juste à se développer en France. Elle préside depuis 2017 l’association Tempo Territorial, réseau national des acteurs des politiques temporelles.

De-hyun Sohn

De-hyun Sohn est le fondateur de CittaSlow Korea, la branche coréenne du mouvement Cittaslow, fondé en 1999 par quatre maires italiens inspiré par le mouvement Slow Food. Les villages lents doivent respectés plusieurs critères comme une politique en faveur de l’environnement, la préservation des spécificités culturelles, etc… Avec ses 15 villages lents labélisées, la Corée est le pays asiatique le plus actif au sein de ce mouvement.

Hwa-ja Kim

Hwa-ja Kim, docteur en philosophie à l’Université de Paris X (Nanterre), chercheuse au Hybrid Future Culture Institute de l’Université Sungkyunkwan. Sur la base de la pragmatique de Merleau-Ponty et de la philosophie du Simondon, elle a étudiée la symbiose mutuelle et la communauté entre la technologie et l’humaine dans les sociétés de technologies et de cultures modernes et futures. À l’ère de la quatrième révolution technologique, elle recherche comment mettre en œuvre la mémoire culturelle et la valeur empirique du «travail» humain dans la ville intelligente.

21H30 – 22H : QUESTIONS-RÉPONSES

Tout au long de l’évènement, les participants seront invités poser leur question avec leur téléphone intelligent grâce à une application interactive (Pigeonhole Live) et à voter pour leurs questions préférées.

Les questions qui auront obtenu le plus de votes seront posées aux participants réunis sur scène pour la séquence finale.

22H – 23H : COCKTAIL

 

 

 

 



Thème sélectionné:

Non classé